Pour palier au problĂšme de la bande passante disponible sur les mobiles (la TV est trĂšs gourmande : 2 Mbit/sec. Pour un flux compressĂ© MPEG-2), la norme 3G / HSDPA, issue du groupe de spĂ©cification 3GPP (le mĂȘme qui a repris la norme GSM et spĂ©cifiĂ© l’IMS) ferait passer le dĂ©bit descendant de 384 Kbit/s Ă  1.8 Mbit/s. Plusieurs acteurs s’engagent dans cette voie notamment aux Etats-Unis : Vodoo et Cingular . Cependant, avec ce dispositif, la bande passante utilisĂ©e pour la TV reste ‘intelligente’ (et donc chĂšre) car elle est traitĂ© comme n’importe quel flux de donnĂ©e interactif – alors qu’elle ne l’est pas (voir le dĂ©bat sur cette question dans ce blog ). De plus, le flux de transmission est « point Ă  point » au niveau de ‘l’interface air’ : il ne peut donc ĂȘtre utilisĂ© par d’autres pourtant dans le rayon d’action de l’antenne de diffusion et pouvant ĂȘtre demandeur du mĂȘme programme.

Avec les normes DVB-H et T-DMB, il s’agit au contraire de diffusion point - multipoint (broadcasting), sur le mĂȘme principe que la tĂ©lĂ©vision Hertzienne : une antenne ‘arrose’ une zone dans lequel le mobile capte et reçoit les chaĂźnes diffusĂ©es. En Europe actuellement, ce sont les deux standard sont Ă  l’essai. Au japon, c’est le standard ISDB-TN proche du DVB-H, issu comme ce dernier de la TĂ©lĂ©vision NumĂ©rique Terrestre locale (ISDB-T), aux Etats-Unis, Qualcomm pousse un autre standard : le Media FLO, peu compatibles avec les normes europĂ©ennes.

Quelles sont les caractĂ©ristiques de ces deux normes en cours de teste en Europe ? DVB-H, ex-DVB-X, nĂ© Ă  l’initiative de Nokia, est la variante mobile de la TĂ©lĂ©vision NumĂ©rique Terrestre (TNT ou TVB-T). « Le DVB-H est techniquement supĂ©rieur (au T-DMB) parce qu’il offre de meilleures performances radiofrĂ©quences, une plus grande efficacitĂ© spectrale, est soutenu par de nombreux industriels, dispose dĂ©jĂ  de puces et de systĂšmes rĂ©seaux, est basĂ© sur un rĂ©gime de licences clair, et a Ă©tĂ© approuvĂ© par l’ETSI et le DVB Forum » dit M.Davies, directeur de Crown Castle (Infrastructures de transmission) dans le Journal des tĂ©lĂ©coms (N°158, Octobre 2005).

Le mĂȘme journal souligne que son concurrent, la T-DMB, est une variante vidĂ©o d’une norme de diffusion de radio numĂ©rique « Eureka 147/DAB » (Digital Audio Broadcasting) dĂ©ployĂ©e depuis plusieurs annĂ©es en Europe, outre cette expĂ©rience pratique, la norme poussĂ©e par LG est dĂ©jĂ  exploitĂ©e avec succĂšs en CorĂ©e du Sud. Cette derniĂšre expĂ©rience semble montrer que le concept fonctionne. Des experts disent que les deux technologies pourraient cohabiter.

CĂŽtĂ© tests : des essais sont en cours en Finlande avec Nokia, en Hollande avec KPN et 3G Consult pour le DVB-H, en France aussi oĂč deux consortium testent le produit : un premier regroupant SFR, Canal+, Nokia et Towercast, et un second avec Bouygues Telecom, TPS et Orange . Dans l’hexagone, le problĂšme des frĂ©quences attribuĂ©es – plus rares - est encore Ă  rĂ©gler, pour un lancement en 2007 ou 2008 prĂ©voit JĂ©rĂŽme Bouteiller de Neteconomie. Ces tests devront donner des rĂ©sultats d’ici la fin de l’annĂ©e. A suivre donc.